Les fragilités du bouledogue français

Comme tous les chiens brachycéphales, certaines faiblesses sont inhérentes à la race. Du fait qu'un chien très typé est plus enclin à présenter ces faiblesses, ma politique d'élevage va dans la direction : un père très typé pour la beauté, et une mère moins typée pour aller vers une meilleure santé.

LA RESPIRATION

Les difficultés respiratoires liées à la morphologie du bouledogue français sont plus accentuées chez un chien très typé.

En effet, ses narines étant moins ouvertes que s'il avait un peu plus de museau, il peut souffrir de sténose des narines, ce qui entraîne une forte tendance au ronflement. Ce problème peut être résolu grâce à une petite intervention chirurgicale pour élargir l'ouverture des narines.

Par ailleurs, une autre faiblesse morphologique relativement fréquente dans les races brachycéphales existe : la longueur excessive du voile du palais. Quand tel est le cas, le chien aura besoin de fournir davantage d'efforts pour inspirer. Une intervention chirurgicale est possible, qui se fait même au laser depuis peu.

Si un chien typé cumule toutes ces difficultés : narines sténosées, voile du palais trop long (ce problème ne peut être détecté chiot), et éventuellement trachée étroite, il va ronfler beaucoup, et si on ne le fait pas opérer, il faudra prendre encore plus soin de lui lors de températures supérieures à 25°.

LE DOS FRAGILE

Le bouledogue français peut également avoir des problèmes de dos. Ses disques intervertébraux se calcifient assez rapidemment,et un bouledogue français typé pour exposition, à savoir un dos court, voit ce phénomène accentué par une usure prématurée des disques intervertébraux. Ainsi une hernie discale peut apparaître.

Dans cas, seule une intervention chirurgicale pourra résoudre ce problème.

Bien entendu, il serait souhaitable d'éviter tous jeux "en l'air", car les sauts à répétition sont à proscrire : par exemple, que le chien se suspende à un noeud en corde que vous tenez en hauteur.

CONCLUSION

C'est pour cette raison que pour les bouledogues français destinés à la compagnie, pour le plaisir d'avoir ce petit molosse au caractère hors du commun, je préconise un chien un peu moins typé : plus long et un peu plus de museau (bien entendu en restant dans le standard) tandis que pour les chiens d'exposition, on choisira un autre modèle.